samedi 21 novembre 2015

Plantxa - 92 100 Boulogne-Billancourt



Comme un soufflé révolté !

Si l'univers de la B.D et du Tag devait pouvoir vous décider à vous aventurer, Juan Arbelaez, colombien d'origine, ex de chez Pierre Gagnaire***, du Georges V**, d’Éric Fréchon et de Jean Imbert à l'Acajou, aurait déjà résolu une partie du problème ! 
Et même si l'ambiance un peu « déjantée » du lieu, toile de Jace (un graffeur doué) façon Street Art, murs en apprêt, comptoir marbré, et guéridons carrés, devait vous faire hésiter, nul doute que la cuisine concoctée par Tristan et Max, sa nouvelle équipe, inscrite dans l'inventivité et la créativité, une cuisine en constant équilibre bistrot-gastro, aurait le dernier mot ! 
Une formule à l'ardoise (renouvelée chaque jour), trois entrées, cinq plats et deux desserts, en fonction de l'humeur des chefs et des saisons, « la passion en plus » lancera Juan, et vous voilà propulsé dans son univers culinaire, sur son Street Art boulevard à Boulogne-Billancourt ! Le consommé de Potimarron, crème de Mascarpone et sobreasada, la pomme de terre, saucisse de Morteau et encre de seiche, et le Ceviche de daurade, radis, poivron, oignon, citron et quinoa, procéderont d'un joli délire créatif que nos papilles auront quelque difficulté à « déchiffrer », sauf à le triturer, certains pourraient même s'en offusquer ! 
L'agneau en canon scindé, purée de Rutabaga, rosé à cœur comme il se doit, la volaille, mousseline de carotte, coriandre et curry associés, se trouveront dépourvus de repères et l'on aura tendance, notamment pour la volaille, à se demander ce que l'on est en train de manger ! Le burger Pampa confirmera mes appréhensions ! Un peu perdu au milieu de nul part, ce qui ressemblera plus à un sapin de Noël avec sa « neige » de Parmigiano, aura, malgré tout, bien du mal à révéler son « cœur » et ses sentiments dont il ne sera pourtant pas dépourvu ! 
Côté desserts, le tapioca, ananas, coriandre, se fera léger, quand le choco, piment Niora, vous « claquera » aux papilles comme un (riz) soufflé révolté ! Une évolution notable, avouons-le, depuis notre précédent passage. M'est avis, toutefois, que Juan, Tristan et Max, seraient bien inspirés que d'évoquer, sur l'ardoise, l'origine de tous les produits, et de « jouer » une carte un peu moins « énigmatique » ! Tous les métabolismes ne seraient pas logés à la même enseigne et certaines « alliances » plus ou moins bien perçues ! Mais, ceci est une histoire qu'ils pourraient, souhaitons-le, nous conter tout prochainement !
Notre dégustation de vin : Puligny Montrachet - Domaine J.M Boillot - 1er Cru - Champ Canet - 2011.
Ardoise : Entrées de 10 à 13 €. Plats de 11 à 23 €. Desserts de 8 à 9 €. Menu dégustation 55 €.
Ouvert du mardi au samedi, midi et soir.

Plantxa
58, rue Gallieni
92 100 Boulogne-Billancourt
Tél. : 01 46 20 50 93
Note : 14/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire