dimanche 27 décembre 2015

La Haute Cloche - 75 008 Paris



De la toque moire à la toque blanche

Après l'Olivier qui aura laissé une belle empreinte (oublions au passage son successeur, le Yacht 55), c'est un tout nouveau bistrot « gourmand pour les gourmets », à quelques enjambées du Triangle d'Or, des hôtels Prince de Galles et Georges V, pour les gens du quartier et les avocats pressés, qui depuis peu s'exprimera ici !
 Entièrement « remastérisé » jusqu'à la baie vitrée (à 1.60 m et non 1.30 m du bord de trottoir), l'espace tout de chaises bistrot, guéridons au carré, et ardoises pour les mets et les vins sélectionnés, ne fera certes pas dans le révolutionnaire, mais dans la sobriété. Les oursins d'Irlande, le foie gras de canard maison, raisonnable et respectable, et le velouté de Potimarron au Bellota, plutôt un potage d'ailleurs, laisseront planer comme un certain regret ! Y aura-t-il vraiment un chef en cuisine ce jour-là ? Ce ne sont pas le pavé de saumon d’Écosse, son riz Thaï, ses légumes croquants, le rôti de porc fermier (trop cuit), lentilles vertes du Puy, et le bœuf Bourguignon à l'ancienne, ses orecchiette au jus, qui nous persuaderons d'une grande perspicacité ! La crème brûlée à la vanille Bourbon, la tarte Tatin, son pot de crème, et le café (à la mode dite) gourmand(e), ne révéleront pas un exercice peaufiné et, même si le label maison pourra être apposé, l'absence de magnanimité s'imposera incontestablement !
Notre dégustation de vins au verre : Moonseng - Côte de Gascogne - 2014 et Gewurztraminer - 2013.
Ardoise : Entées de 8 à 20 €. Plats de 16 à 26 €. Fromages de 7 à 9 €. Dessert de 7 à 10 €.
Ouvert du lundi au vendredi, midi et soir.

La Haute Cloche
13, rue Quentin Bauchart
75 008 Paris
Tél. : 01 81 29 89 72
Note : 12,5/20



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire