jeudi 17 décembre 2015

Le Galion - 75 016 Paris


Pirates des Caraïbes !

De la fin des années 40 à l'année 2013, cette ancienne péniche sablière construite en 1910, aura vécu une longue vie (presque) tranquille, là, en bord de Seine. Ce n'est qu'en 1947 qu'un passionné de marine et de filmographie l'agrémentera d'un décor de bois, façon Galion du XVIème siècle pour le vouer (déjà à l'époque) à la gastronomie ! 
Les années 60 verront le monde du showbizz, du music-hall, et de la politique s'y précipiter en toute discrétion, le Général de Gaulle, un habitué, n'étant pas l'un des moindres ! Ce n'est qu'en 1999 que le pont supérieur allait être aménagé en terrasse avec vue … Il est vrai que l'ambiance, une fois la passerelle franchie, versera franchement dans un autre « monde » celui des pirates, de la Marine Royale, et des Caraïbes, à tel point que le dimanche, le brunch (servi ce jour-là uniquement) se verra animé pour les enfants par un pirate plus vrai que nature, entraînant avec lui tous les enfants du bord en une « authentique » chasse au trésor ! 

Le foie gras de canard mi-cuit, son chutney de figue, sa mini baguette tiède, tout en saveur, le saumon mariné, crème de Raifort, finement tranché, ses blinis à l'aneth, et les noix de Saint-Jacques justes saisies, carottes râpées à l'orange, et coriandre, « œuvres » du chef, Alexandre Piat (ex de la maison du Danemark), ne laisseront pas, loin s'en faut, indifférents et l'on appréciera la justesse des appréhensions comme la qualité des produits. Les gambas d'Argentine, poêlées, risotto safrané, chorizo Iberico, et fèves, jus au vinaigre de Xérès, la côte de bœuf, ses pommes de terre grenaille au miel et beurre d'estragon, 400 bons gr, sur planche, histoire d'impressionner le préposé à la dégustation, et le magret de canard, purée de céleri, haricots verts frais en fagots lardés, jus de viande, hyper rosé, la perspicacité du chef s'imposera incontestablement sans que l'on puisse trouver à redire, sauf à être d'une extrême mauvaise foi, ce qui, rassurez-vous se trouve aisément, notamment sur Tripadvisor ! 
Le grand choux gourmand, sa ganache chocolat de Tanzanie 75 %, glace pistache, la panna cotta et sorbet passion, et la pomme Granny Smith façon tiramisù au caramel beurre salé, ne représenteront pas le meilleur de son « art », mais on lui pardonnera cet écart de « langage » culinaire, lui qui se sera jusqu'ici si bien exprimé !
Notre dégustation de vin : Domaine du Moulin de Lène Justine - 2014.
Carte (de saison) : Entrées de 10 à 16 €. Plats de 25 à 32 €. Desserts de 8 à 12 €.
Brunch familial le dimanche, avec animation pour les enfants.
Ouvert du mardi au dimanche, midi et soir.

Le Galion
10 allée du bord de l'eau
75 016 Paris
Tél. : 01 44 14 20 00
Note : 13,5/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire