dimanche 25 octobre 2015

Wallace - 75 015 Paris




Je les extrais de ma mémoire …

Wallace comme William Wallace, le légendaire chevalier Écossais du temps du Roi Édouard 1er d'Angleterre, ou comme les fontaines à Cariatides ? Eh bien, au risque de vous décevoir, le côté légendaire cédera la place à l'aspect fontainier, notamment celle de la place du Général Beuret, juste en face !
 L'univers de Philippe et Nathalie, les boss, versera dans le chic bcbg, sa touche de surréaliste, tissus, rideaux, papier peint (d'éditeur) et assiettes de porcelaine à l'effigie de la cantatrice Lina Cavalieri de Piero Fornasetti (Designer), de quoi vous entraîner dans le sillage d'un chef doué, Pierre Joseph, un ex-sommelier passé du « bon » côté des fourneaux, qui ne travaillera que le produit frais de saison, non sans une certaine conviction ! 
Son canon de foie gras au miel, goûteux on ne peut mieux, et le Ceviche de bœuf sur poivron huilé et mariné, tout en esthétisme, le faux-filet, environ 400 gr, issu de Charolaise, brocolis et tomates cerises, le cochon fermier Duroc de chez Batalle, de la ferme du Chapiron, en mode presa, ses légumes et champignons du moment, le lièvre à la Royale, une recette de chez Lucas Carton « inventée » par Antonin Carême, le « cuisinier des Rois », pour Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (désossé avant cuisson, farci au foie gras truffé, filet de porcelet et lapin de Garenne), sa cocotte de cèpes, girolles, truffe, brocolis et pommes de terre, géantissime, environ 400 à 500 gr, pour les appétits gargantuesques, tout cela procédera d'une magnanimité hors norme, quasiment Royale ! 
Les perles du Japon, un « riz au lait » de tapioca, le cheesecake au zeste de citron vert, et coulis de mangue, et les pommes sur pâte feuilletée, s'inscriront dans le savoir-faire indéniable, pas si surprenant que cela d'ailleurs puisque le chef se trouvera être issu du monde pâtissier, son passage obligé avant même celui de la sommellerie !
Notre dégustation de vins au verre : Pouilly Fumé - Christian Salmon - 2014 et Domaine Roty - Bourgogne - 2012.
Suggestion du jour : Entrée 9 €. Plats 14 €. Dessert 9 €. Formule 18 € (entrée + plat ou plat + dessert) le midi en semaine. Ardoise : Entrées de 15 à 22 €. Plats de 18 à 24 €. Spécialités de saison 24 et 39 €. Carte : Entrées de 9 à 15 €. Plats de 14 à 21 €. Desserts de 9 à 10 €.
Ouvert tous les jours, de 7h à 2h du matin. Happy Hours 18h-20h. Brunch le dimanche et jours fériés 15 € (enfant) et 23 € (adulte).

Wallace
90, rue de Cambronne
75 015 Paris
M° Vaugirard ou Volaitre
Tél. : 01 47 34 28 39
Note : 14/20


Royal Jussieu - 75 005 Paris


Plongée en Aubrac !

La quartier de l'Institut du Monde Arabe se révélerait-il riche en « pépites » bistronomiques ? On serait à même de le croire tant nous aurons été amenés à rencontrer, par ici, de chef talentueux. 
Le Royal Jussieu s'inscrira certainement dans la fourchette haute du genre, avec un chef, Ludovic, passionné et « associé » à la « mission » du lieu, vous faire découvrir l'Aubrac dans ce qu'il a de meilleur ! Si le côté cocooning s'imposera d'entrée de jeu, tout comme l'affabilité discrète de Sylvie, la maîtresse du lieu, c'est bien évidemment pour l'assiette que l'on penchera ! La terrine de foie gras maison, son chutney pomme et curry, et le clafoutis aux cèpes, un « rêve » de clafoutis onctueux et pas nébuleux, de quoi faire vos papilles délirer, l'entrecôte XL (et pas franchement double XL), environ 300 gr, haricots verts, ou pommes sautées persillées, et le civet de biche en cocotte cuivrée, sa mousseline de céleri, fleureront bon le terroir, le vrai ! 
Côté dessert, le « superlatif » sera ici de mise et l'on ne se lassera pas de voir le plateau, concocté par Ludovic, passer régulièrement sous nos yeux ébahis ! La tarte feuilletée aux poires, la crème renversée aux framboises et les œufs en neige caramélisés, se positionneront dans le peloton de tête des « gourmandises » conçues maison ! Pas étonnant quand vous saurez que Ludovic est un fan de Christophe Michalak !
Notre dégustation de vins au verre : Chablis - Domaine A. Geoffroy - 2014, et Hautes Côtes de Beaune - Domaine de la Grange - 2013.
Formule du midi 17 € (plat + dessert). Menus 26 € (entrée + plat ou plat + dessert) et 30 € (entrée + plat + dessert). Menu enfant 12,50 €. Entrée du jour 9 €. Plats du jour 20 €. Desserts du jour 8,50 €. Suggestions du jour à l'ardoise : Entrées de 6,50 à 12 €. Plats de 12 à 20 €.
Carte : Salades gourmandes de 12 à 16,50 €. Entrées de 9 à 20 €. Viandes d'Aubrac de 22 à 28 €. Tartares du moment de 17 à 19 €. Les spécialités de 19 à 21 €. Desserts (100% maison) de 6,50 à 8,50 €.
Ouvert tous les jours, de 7h à 23h30. Maître Restaurateur.

Royal Jussieu
1, rue des École
75 005 Paris
Tél. : 01 46 33 51 95
Note : 14/20


L'Atlantique - 75 014 Paris


Un « Phare » pour tous les gastronomes en perdition ?

C'est un « navire », que dis-je, un « Transatlantique » qui affrontera les éléments, comme la tour Montparnasse ! Vent debout, le cap de cette « institution » vouée à la bistronomie, inscrite au registre maritime (côté déco, essentiellement), n'aura pas varié d'un iota ! 
Les colonnes de briques, les murs de pierres taillées, les navires hauturiers ou côtiers, les voiliers ou goélettes, et les tableaux de régates, vous transporteront dans un univers non pas dédié à la marine marchande, mais plutôt à la pêche ou à la plaisance ! Et si je vous dis que ce sont des Cancalais d'origine qui tiennent la barre, cela ne devrait plus vous surprendre ! L'œuf mayo en robe de simplicité, le foie gras de canard mi-cuit maison, sa confiture de figue, généreux et envieux, et le saumon mariné comme un hareng, en verrine, ses pommes de terre tièdes, procéderont d'un soin particulier et de produits mûrement sélectionnés. 
La venue de la côte de bœuf (de la Boucherie Marguerite), environ 350 gr, ses frites maison, se verra quelque peu « déstabilisée » par une sorte de tartare (à tout casser 150 gr) supposément à l'Italienne, mais très curieusement initié par le chef avec du ketchup (ce qui l'aura liquéfié), des copeaux de Parmesan et de la salade frisée, le tout en abondance, un ratage complet, indigeste à souhait, et le fish & chips façon Brighton (en fait, sans aucun rapport, puisque pour celui de Brighton, le poisson pané est entier, accompagné de frites et petits pois, le tout en journal enveloppé), sa sauce tartare, navigueront entre séduction et (parfois) déception ! Le chef se laissera donc happer par certaines initiatives pas toujours très heureuses tout en nous concoctant des desserts d'une (assez) belle qualité. Sa tarte pistache-abricot fort respectable au demeurant, son gros baba bouchon au Rhum, crème fouettée à la vanille, tout en respect et tradition, et la crème brûlée généreuse et passionnée, on s'étonnera que sa cuisine ne soit pas vraiment en mesure de rivaliser !
Notre dégustation de Prosecco : Prosecco Spumante - DOC - Tenuta Ca'Bolani.
Menu enfant 9 €. Formules 17,50 €. Carte : Pour commencer de 5,90 à 18,50 €. Salades et grandes assiettes de 11,70 à 16,80 €. A partager de 5,90 à 14,30 €. Suggestions du jour de 8,20 à 16,90 €. Saveurs de 14,30 à 19,20 €. Beef & Burgers de 14,30 à 24,50 €. Fromages de 6,10 à 12,80 €. Desserts de 5,90 à 8,50 €.
Ouvert tous les jours de 7h à 2h du matin. Service continu de 11h30 à 1h30 du matin.

L'Atlantique
37, rue du Départ
75 014 Paris
Tél. : 01 43 20 83 62

Note : 12,5/20

mardi 20 octobre 2015

Le Café du Commerce - 75 015 Paris


A la manière de la mère (Paulette) Castaing, son mentor !

Assurer un week-end détente en plein cœur de Paris c'est parfois mission impossible, tant est vrai que sorti des brasseries lambda, la quête se révélera assez ardue !
 Marie et Etienne Guérraud ( un vrai Limousin), se seront, quant à eux, penché sur le destin de ce lieu en 2003, pour apporter la réponse à ceux dont le cœur « balançait » entre ville et campagne ! Une seule opportunité, le 51 de la rue du Commerce, dans le XVème, un bistrot à la mode Parisienne inauguré en 1921 en lieu et place d'un ancien magasin (spécialisé en PAP pour homme et femme), une table à menu unique (les « 1.000 couverts »), assidûment fréquentée par les ouvriers du secteur automobile ! 
Le « bœuf au pot » et le « bouillon » seront ici, longtemps, de mise, et ce n'est qu'en 1988 que l'enseigne « Café du Commerce » se verra apposée ! Trois étages en version patio, de la verdure au balcon, et Marcel Dassault en « médaillon » affiché, nous voilà « hissés » vers le premier, table ronde nappée avec vue plongeante sur l'espace « à ciel ouvert ». Il ne manquait plus que la passion de Pierre Guérraud, un fils de maquignon, ex-maître d'hôtel chez Flo, initiateur du Triporteur (un café-bistrot dans le XVème, depuis lors fermé), pour vous engager à franchir le pas et faire la queue depuis le banc de l'écailler jusqu'au bar ! 
La terrine de lapereau, ses pruneaux au Cognac, le foie gras de canard, son chutney, son pain d'épices maison, et les six huîtres d'Utah Beach hyper goûteuses, comment résister à autant de perspicacité et de passion ? 
Le choix, la traçabilité des produits, les fournisseurs (comme le Cochon d'Antan) empreints de la plus grande des attentions, que n'en trouve-t-on plus souvent sur Paris ! La (très) belle entrecôte Limousine, au beurre, en version 450/500 gr, ses frites maison (cuites au blanc de bœuf), la bavette poêlée, ses échalotes entières confites, et le faux-filet persillé, rien que du choisi maison par un patron amoureux de son métier, un qui en parle avec la virtuosité de celui qui à déjà bien « baroudé » et qui sait ! Si ce n'est une cuisson un peu trop appuyée sur le faux-filet, tout versera dans le (très) soigné, si ce n'est la jolie sensibilité !
 Pour le baba au Rhum du Commerce, conçu par Madame Gérraud elle-même, le fondant aux châtaignes et éclats de marrons, et le vacherin du Commerce, glace vanille, sorbet fraise, compotée de fruits des bois, meringue rose, c'est un coup de « patte » féminine qui se fera indéniablement ressentir bien au-delà de nos attentes !
Notre dégustation de vin : Condrieu - Gilles Barge - La Solarie - 2012 et Château Larchère Bergerac - 2014.
Suggestions du jour de 8,50 à 20,80 €. Le plateau de fruits de mer du Commerce 67 €. L'assiette dégustation de l'écailler 18,50 €. La sélection de fruits de mer de 9,80 à 16,90 € (Normandie, Spéciale St Vaast, fine de Claire Marennes d'Oléron, ou Spéciale Utah Beach). Carte : Entrées 7,50 €. Plats 16,50 €. Les exceptions à la règle de 8,90 à 64,50 €. Fromages et desserts 7,50 €. Menu enfant 9,90 €.
Ouvert tous les jours, toute l'année, service de 12h à 15h et de 19h à 00h.
Réservation conseillée.

Le Café du Commerce Paris 1921
51, rue du Commerce
75 015 Paris
Tél. : 01 45 75 03 27
Note : 14 /20



Tutti Amici - 75 001 Paris


On ne s'en plaindra pas !

Les halles en « toile de fond » (ou presque), un accès au premier étage par un couloir de pierres apparentes très XVIIème, et puis un appartement mi-classique, mi-design, fauteuils et banquettes chocolatées, miroirs biseautés, et expo de toiles, certes expressives, mais quelque peu « torturées » en décliné, toute une promesse de séduction « confirmée » par Nicolas Carles, le boss, qui n'hésitera pas à s'investir dans le service sans le moindre appui, et l'on ne s'en plaindra pas ! 
Ne vous méprenez surtout pas sur la carte non pléthorique, ce ne sera que pour mieux se concentrer sur l'essentiel ! Renato Pitzus, le chef (un ex-boucher), seul en cuisine (avec son plongeur) sera le seul en mesure de vous bichonner sans avoir le soucis de vous faire poiroter ! Ses artichauts tièdes, fenouil, tomates cerises et fins copeaux de Parmesan, ses moules « crues » gratinées, (très) légèrement aillées, et son San Daniele, « billes » de Bufala, révéleront un savoir-faire subtil sans excentricité aucune, qu'il vous sera bien difficile de contester ! 
Les tagliatelles fraîches, et crémées, aux cèpes frais émincés, toutes en rondeur, les gnocchis (artisanaux) frais aux calamars (avec tentacules), sauce au poivron, persil plat, et les escalopines de veau, sauce à la sauge, fenouils, brocolis et choux de Bruxelles, l'impeccable sera de mise, et je mets au défi quelque client que ce soit, sauf à être grincheux, de rechigner à les assimiler dans la félicité. 
La panna cotta, son coulis de framboises, la pomme flambée au San Marzano, et le tiramisù au café, combleront les fans de sucré, mais attention ne vous faites pas piéger, c'est si facile de succomber !
Notre dégustation de vin : S'Elegas Nuragus di Cagliari Argiolas - 2014.
Formules midi 18 et 23 €. Carte : Entrées de 10 à 14 €. Plats de 15 à 25 €. Desserts de 6 à 8 €.
Ouvert du Mardi au samedi, de 12h à 14h15 et de 19h30 à 22h30. Privatisations sur demande.

Tutti Amici
47, rue Saint-Honoré
75 001 Paris
Tél. : 01 40 26 83 15
www.tuttiamici.fr / Facebook Tutti Amici

Note : 14/20





dimanche 18 octobre 2015

Le Montaigne - 75 006 Paris


La concurrence pourrait ne pas apprécier !

Mais quoi, seriez-vous à même de me rétorquer ? L'ouverture (en lieu et place de l'ancien Bistrot Romain) depuis Juillet dernier, d'un concept de restauration, tout à la fois pub-bistrot et After Work, une machine à séduction pour les « palais » initiés, en version petite ou grande faim ! 
Car, ne vous y trompez pas, sous d'anodines appellations, se cacheraient de petits « trésors » de produits, malheureusement encore à ce jour mal exploités ! L'ambiance toute en dénivellations, tapis déroulé dans l'escalier de noir affiché, coins salon, ou balcon, (immense) miroir doré, colonnades de bois satiné, mur matelassé (façon auditorium), toiles expressives, escalier en envolée, fauteuils de velours et rambardes dorées, s'exprimera dans le raffiné ! 
Peut-être même un peu trop, eu égard à une clientèle pas toujours éclairée ! Mais, sera-t-on enclin à confirmer ? Le carpaccio de bœuf, plutôt un jambon de bœuf d'ailleurs, de chez Franck et Olivier Metzger, gustativement très abouti, une révélation vraiment surprenante, les beignets de morue (sur un énorme) lit de salade (parfaitement inutile), et le foie gras de canard du Sud-Ouest (une évidence, mais il faudrait préciser), ses toasts tièdes noix et figues, pourront incontestablement s'inscrire dans le soigné, mais on sentira bien qu'en cuisine l'inégalité sera de mise ! 
Chef, réveillez-vous, y'a une clientèle à bichonner ! Pas le temps de vous laisser aller à des hésitations aussi prononcées ! L'entrecôte de chez Metzger l'Alsacien, environ 350 gr, sa purée à l'huile d'olive (excellente, mais un peu lourde), le filet (même provenance), environ 200 gr, ses haricots verts frais, et, la spécialité de la maîtresse de maison, Rosa, la paëlla aux gambas, un modèle revisité par une passionnée du genre qui n'hésiterait pas à se mettre derrière les fourneaux si le « coup de feu » résonnait aux oreilles d'un chef, à mon humble avis, quelque peu dépassé, tout cela pourrait, et devrait, se bonifier avec le temps ! Pour les desserts, le chef se contentera d'appliquer ici une « philosophie » maison, par certains côtés inégale, que l'on aimerait voir évoluer vers des spécificités et non de (relatives) banalités ! Ainsi, la tarte fine aux pommes, boule de glace vanille, le mi-cuit au chocolat, la crème brûlée à la vanille de Madagascar et la trilogie de panna cotta mangue, banane, ou fraise (que j'aurais, quant à moi, décliné en mangue, fraise et caramel beurre salé), ni ne décevront, ni n'emballeront ! Avec un peu de perspicacité, et un sens de la découverte, ce lieu somme toute raffiné pourrait bien devenir une référence dans le genre, mais encore faudrait-il que les choix fussent judicieux !
Notre dégustation de vin : Chassagne-Montrachet - 1er Cru - Clos des Murées - Domaine Fontaine -Gagnard - 2010.
Suggestions du jour : Plateau de fruits de mer 18 €. Huîtres 13 € (7 pièces). Formules « express » midi 16,80 € (entrée + plat + dessert). Formule du soir 23,90 € (entrée + plat + dessert). Menu Brasserie 39 € (tout compris). Carte : Entrées de 6,50 à 18 €. Plats de 14,90 à 26 €. Desserts 7 €.
Ouvert tous les jours, de 9h à 00h.

Le Montaigne
103, boulevard Montparnasse
75 006 Paris
Tél. : 01 42 01 84 31
Note : 13/20



Le Gastroquet - 75 015 Paris


Le Petit Prince !

Petite histoire, celle d'un petit chemin des communes menant d'Issy à Vaugirard, nommé rue Notre Dame (de 1837 à 1864), du général Lefèvre Desnouettes, et du marquis de Feuquières, dont notre table du jour tirera ses « origines » !
 L'heureux élu, Julien Logereau, le maître des lieux, en aparté avec Gilles Pudlowski, venu accompagné d'Albert Nahmias (dont le livre sur la gastronomie est sorti il y a 7 mois), le même jour que nous, se faire une idée des capacités d'un chef, Igor Zenteno, apparemment fort apprécié (là depuis 10 ans, ça fidélise !). 
L'ambiance, une association de kitch abricoté, de banquettes issues de chez Jacques Cagna (du temps de la rue des grands Augustins) et de la mère de Julien, Annie Logereau, de rideaux bouillonnés, de miroirs « cuivrés », et toute une collection de vaches déclinées en sous-verre affichées, de quoi vous apprivoiser ! La spécialité du lieu, la Tatin de foie gras de canard, toute en volupté, le jambon Lucullus au muscat, sa rémoulade de céleri, et les médaillons de foie gras, leur gelée de pommes au cidre, tout cela s'inscrira dans la jovialité et le soigné, une manière de « magnétiser » une cuisine simple mais raffinée ! Le filet de bœuf, environ 180 gr, « idoinement » saisi, son fagot de haricots verts lardé, ses pommes sautées, et le rognon de veau rosé, se caleront dans l'optimisme justifié ! 
Du très bon, mais tout en discrétion ! Et même si Julien nous invitera à le « questionner », et que nous ayons décliné son « invitation », force sera de constater que sa crème brûlée pommes et Calvados, son riz au lait crémeux, filet de caramel beurre salé, son clafoutis aux poires, et son baba au Rhum, chantilly maison, s'inscriront dans la belle révélation ! Merci Julien pour cet instant fort séduisant !
Notre dégustation de vin : Pouilly Fumé - Éric Louis - Les Affaubertis - 2014.
Suggestions du jour de 13 à 29 €. Entrée du jour 15 €. Plats du jour 29 €. Dessert du jour 13 €.
Menu et formules « Menu Gastroquet » 33 € (entrée + plat + dessert ou fromages). « Formule saison » 26 € (entrée + plat ou plat + dessert). Formule déjeuner 30 € (uniquement le midi). Menu dégustation 60 € (7 moments aux saveurs du marché). Carte : Entrées de 13 à 19 ,50 €. Poissons et viandes de 28 à 30 €. Fromages 12 €. Desserts de 10 à 13 €.
Ouvert du lundi au samedi, midi et soir. Egalement certains dimanches en hiver

Le Gastroquet
10, rue Desnouettes
75 015 Paris
Tél. : 01 48 28 60 91
Note : 14/20



Il Suppli - 75 006 Paris


Comment l'ignorer ?

Serait-ce une manif de la CGT qui bloquera tout le quartier Odéon-Luxembourg avec un déplacement de forces de l'ordre totalement disproportionné, avec cars, boucliers, et « tortues ninja » alignées ! 
Rajoo, le manager, se faufilera tant bien que mal, pour enfin nous rejoindre et jouer pleinement son rôle ! Et, même si son serveur (peu loquace) s'emmêlera quelque peu les pinceaux, on devinera que la maison s'inscrira dans le soigné bien que le chef fut récemment remplacé. Le Proscuitto de San Daniele et mozza di Bufala, tout en légèreté, le carpaccio de bar au zeste de citron et herbes fraîches, plein de conviction, et la salade Méditerranéenne, aubergine, courgette grillée et mozzarella épanouie et extravertie, le « tir » se révélera groupé et réussi. 
Le bar à la Livornese en « chemise ouverte », tomates cerises, olives noires, câpres, le « gros » calamar grillé, entier, ses tentacules bien dévoilées, un phénomène à lui seul, et les ravioli à la crème de truffe, tout cela procédera d'un certain savoir-faire, et l'on se plaira à succomber aux charmes gustatifs de Kléver et Francesco.
 S'en suivront un gâteau tiède au chocolat, glace vanille, une panna cotta aux fruits rouges, un tiramisù aux fraises, et un semifreddo nougatine et Cognac, dont il ne sera pas dit qu'on les aura ignoré !
Notre dégustation de Prosecco : San Venanzio Fortunato Valdobbiadene Extra Dry.
Formule du midi 19 € (entre + plat). Suggestions du jour de 14 à 15 €. Carte : Viandes de 18 à 24 €. Poissons de 21 à 22 €. Dolci de 9 à 12 €.
Carte du soir : Entrées de 9 à 12 €. Pâtes de 17 à 20 €. Viandes de 18 à 24 €. Poissons de 18 à 22 €.
Dolci de 9 à 12 €.
Ouvert tous les jours, midi et soir jusqu'à 23h.

Il Suppli
2, rue Condé
75 006 Paris
Tél : 01 40 46 99 74
www.ilsuppli.com / Facebook
Note : 13/20





Le Drouot - 75 009 Paris


Issus de la cuisine, mais pas « cuisiné » !

Le quartier Drouot, sa salle des ventes, et ses bistrots plus ou moins fréquentés, et puis, au premier étage d'un café-comptoir lambda, un espace bistrot à l'ancienne revisité par Alice, la nouvelle maîtresse du lieu (depuis janvier dernier). Bois plaqué, trophées de chasse reconstitués, poutres métalliques cloutées, parquet, et chaises bistrot (ne surtout pas se fier à la photo en bas sur la façade issue certainement de Fotolia), il en émanera comme une certaine tristesse que l'on aura du mal à évacuer ! L’œuf mayo et demi (pourquoi pas deux ? Là, faudra m'expliquer !), l’œuf poché bio, sa mousseline de petit pois au lard fumé, et l'assiette terre et mer, (bloc de) foie gras de canard et saumon fumé, ne feront pas vraiment dans le peaufiné ! Peut-être un programme étudié pour une clientèle d'habitués pas (trop) regardante sur l'appréhension des mets ! Le pavé de saumon, ses pommes vapeur, et ses légumes « bouillis », le burger, ses frites maison (pas le bon choix de patate), tristounettes, et l'entrecôte, environ 250 gr, beurre maître d'hôtel, sur planche, ne laisseront pas à nos mémoires un souvenir impérissable ! Du (très) basique, on aurait espéré beaucoup mieux pour une cuisine dite maison ! La crème au caramel beurre salé, et la crème brûlée, clôtureront un instant de dégustation un peu en demi-teinte, et même si le chef arborera fièrement sa fonction sur la tunique, force sera de noter que l'originalité et le soigné ne seront ici pas vraiment de mise !
Notre dégustation de vins au verre : Quincy - AOC - Domaine des Croix - 2014, et Petit Chablis - Domaine Chaud Écuelle - 2012.
Menu du midi 18,90 €. Suggestions du jour : Entrée 7,90 €. Plats de 14,80 à 15,80 €. Desserts 6,90 €. Carte : Entrées de 5,90 à 13 €. planches à partager 14,50 €. Les snacks de 9,90 à 13,90 €. Les grandes salades de 12,90 à 15,50 €. Viandes de 12,90 à 18,50 €. Poissons de 15,50 à 18,50 €. Fromages de 5,80 à 7,90 €. Desserts de 6,10 à 8 €.
Ouvert du lundi au samedi, midi et soir jusqu'à 22h30.

Le Drouot
10, rue Drouot
75 009 Paris
Tél. : 01 47 70 80 10

Note : 10,5/20