jeudi 31 décembre 2015

Cave Mermoz - 75 008 Paris


C'est peut-être bien là l'un des cavistes les plus inattendus qui soit sur la place de Paris !
Pensez donc, un ancien sommelier de table étoilée, du Jules Verne de Surcroît (durant treize années) !
Si l'heureux élu, Alain Saiget, aura récupéré, depuis à peine un mois, d'anciens locaux de la cave Vignon, à deux pas de l'Ambassade d'Israël, et de la rue du Faubourg Saint-Honoré, ce n'est certes pas pour y faire de la figuration !
Avec 250 à 300 références de vins, comme ces Château Carbonnieux, Château Trotte Vieille, Château La Fleur de Plince, Château Prieuré Lichine, Château Bellevue de Tayac, Château Les Carmes de Haut-Brion, Château l'Hermitage, et autres Château d'Armailhac, des Champagnes Deutz, Ruinard, Geoffroy, ou Bollinger, des Armagnacs Baron Gaston Legrand, des Cognacs Hennessy, des Whiskies notamment Macallan, et toutes les compétences d'Alain Saiget, vous n'êtes pas prêt d'épuiser le sujet …
A vous, désormais, d'en assumer le choix !
Ouvert du lundi au samedi, de 10h à 20h, et le dimanche, de 10h à 14h.

Cave Mermoz
25, rue Jean Mermoz
75 008 Paris
Tél. : 01 42 56 07 49


mardi 29 décembre 2015

J'Go l'Echoppe - 75 009 Paris


C'est tout un état d'esprit …

De Toulouse à Drouot (sans omettre Saint-Germain-des-Près) le concept né de l'imagination d'un amoureux de la Gascogne, en 1995, Denis Meliet, aura su s'imposer auprès d'une clientèle soucieuse de découvrir les charmes d'une cuisine de maîtresse de maison du Sud-Ouest …
Associer la passion d'un restaurateur à celle de paysans, et « rabibocher » le monde rural au monde urbain, le tout en une ambiance issue de la culture Gasconne, voilà bien une « mission » idéalement aboutie !
Pourtant, que de chemin parcouru depuis que l'on y servait essentiellement du pastifret, du gigot à la broche, des haricots blancs Tarbais, ou des frites à la graisse de canard !
Désormais, c'est tout le petit monde rural Gasconnais qui s'est déplacé à Paris, face à la salle des ventes Drouot, puis au sein du marché de Saint-Germain-des-Près.
Ainsi, agriculteurs, arboriculteurs, maraîchers, éleveurs, bergers, vignerons, brasseurs et Armagnacais, de l’Ariège, du Gers, des Hautes-Pyrénées, du Quercy, du Tarn-et-Garonne ou du Lot, ont-ils rassemblés, ici, tous leurs talents, et toutes leurs compétences, que le J'Go saura, à n'en point douter, vous révéler.
Une cuisine de famille, de produits, d'étable, de potager et de basse-cour, tout en respect des produits, une expression du savoir-faire, manger ou boire Gascon ...

J'Go l’Échoppe
4, rue Drouot
75 009 Paris
Tél. : 01 40 22 09 09
Ouvert du lundi au samedi, de 11h à 14h et de 18h à 23 €

Les Jardins du J'Go
Marché de Saint-Germain-des-Près
75 006 Paris
Ouvert du mardi au dimanche en continu.
Www.lejgo.com / facebook.com/mejgo /


Menu de Fêtes Gildas Delamer



Entrées : Assiette Baltique (Saumon fumé, Hareng et Tarama)
Salade folle (Foie gras, haricots vert et magret de canard)
Foie gras et sa gelée au Muscat

Plats : Gambas aux baies roses flambées au Rhum
Sandre au beurre blanc et son risotto au citron
Chapon aux champignons aux deux purées

Desserts : Neige de marron et son verre de liqueur
Fondant au chocolat, salade d'oranges
Sorbet rouge (Framboises, griottes) et son coulis de fruits rouges

47 €/ personne

Gildas Delamer
1, boulevard Exelmans
75 016 Paris
Tél. : 01 45 27 08 68



dimanche 27 décembre 2015

Eugène - 75 008 Paris


Et si on en reprenait !

Une touche de (l'atelier de) Gustave Eiffel (avec la verrière au fond de la salle), une bonne dose de baroque avec ses appliques et lustres à pampilles façon David Emery, des chaises hautes et fauteuils de velours cognac ou châtaigne, des orchidées empotées, du bois flotté, du drapé, du cosy, en un mot du choyé, voilà un lieu qui fera chaud au cœur ! 
Pierre Muh, le directeur, ne manquera pas d'attention, et l'on observera qu'avec deux collaborateurs, il mènera le service « tambour battant » ! Le foie gras poêlé, en double partition, en aller-retour, idéalement saisi, sa compotée de mangue, les nems Thaï de Monsieur Harold, salade et menthe fraîche et la poêlée de girolles, pleurotes, et lentins de chêne, nous laisseront sous le charme d'une appréhension sans défauts et de produits irréprochables ! La belle sole grillée Petit Bateau, préparée, ses haricots verts frais, l'entrecôte, environ 300 gr, ses épinards frais, et le carré d'agneau de lait, prédécoupé, sa purée « Eugène » (crème fraîche et beurre), voilà un exercice (très) sérieusement et judicieusement mené qui confirmera la sensation de peaufiné. 
La tarte fine aux pommes, glace vanille, le millefeuille tradition à la vanille, en décalé, sa crème vanille de Tahiti, son caramel beurre salé, le moelleux au chocolat noir Guanaja, cuit minute, sa glace confiture de lait, et la tarte aux noix, le dessert du jour, tout cela s'inscrira dans le respect d'une clientèle qui aurait bien mauvaise grâce à ne pas lui renouveler sa confiance !
Notre dégustation de vins au verre : Mercurey - Château Chamirey - 2007.
Carte : Entrées de 16 à 25 €. Plats végétariens de 18 à 19 €. Poissons de 21 à 46 €. Pâtes de 18 à 19 €. Viandes de 23 à 38 €. Fromages 15 €. Desserts de 12 à 15 €.
Ouvert du lundi au samedi, midi et soir. Happy Hours. Service voiturier.

Eugène
166 Boulevard Haussmann
75 008 Paris
Tél. : 01 42 89 00 13
Note : 14/20


La Haute Cloche - 75 008 Paris



De la toque moire à la toque blanche

Après l'Olivier qui aura laissé une belle empreinte (oublions au passage son successeur, le Yacht 55), c'est un tout nouveau bistrot « gourmand pour les gourmets », à quelques enjambées du Triangle d'Or, des hôtels Prince de Galles et Georges V, pour les gens du quartier et les avocats pressés, qui depuis peu s'exprimera ici !
 Entièrement « remastérisé » jusqu'à la baie vitrée (à 1.60 m et non 1.30 m du bord de trottoir), l'espace tout de chaises bistrot, guéridons au carré, et ardoises pour les mets et les vins sélectionnés, ne fera certes pas dans le révolutionnaire, mais dans la sobriété. Les oursins d'Irlande, le foie gras de canard maison, raisonnable et respectable, et le velouté de Potimarron au Bellota, plutôt un potage d'ailleurs, laisseront planer comme un certain regret ! Y aura-t-il vraiment un chef en cuisine ce jour-là ? Ce ne sont pas le pavé de saumon d’Écosse, son riz Thaï, ses légumes croquants, le rôti de porc fermier (trop cuit), lentilles vertes du Puy, et le bœuf Bourguignon à l'ancienne, ses orecchiette au jus, qui nous persuaderons d'une grande perspicacité ! La crème brûlée à la vanille Bourbon, la tarte Tatin, son pot de crème, et le café (à la mode dite) gourmand(e), ne révéleront pas un exercice peaufiné et, même si le label maison pourra être apposé, l'absence de magnanimité s'imposera incontestablement !
Notre dégustation de vins au verre : Moonseng - Côte de Gascogne - 2014 et Gewurztraminer - 2013.
Ardoise : Entées de 8 à 20 €. Plats de 16 à 26 €. Fromages de 7 à 9 €. Dessert de 7 à 10 €.
Ouvert du lundi au vendredi, midi et soir.

La Haute Cloche
13, rue Quentin Bauchart
75 008 Paris
Tél. : 01 81 29 89 72
Note : 12,5/20



Le Murmure - 75 015 Paris



Un espace voué à l'Art déco

Une douce mélodie Brésilienne s'échappera par la porte de cette brasserie dés que nous y pénétrerons, et c'est sur un air de Koop (strange Love) que nous nous poserons tout au fond d'un espace voué à l'art déco, mur et desserte à damier, fauteuils de velours et simili associés, du doré, du noir, des appliques plissées (presque) comme s'il en pleuvait, et, le plus raffiné, son petit coin bibliothèque intimiste à souhait avec sa table ovale pour six convives affamés ! Les mini burgers au foie gras, compotée de figues et oignons, un exercice original, mais pas bluffant, le pavé de Salers, tout en tendreté, ses épinards, et le tajine d'agneau (tout fumant), semoule au curry et épices, dattes, carotte, poids chiches et pruneaux, pour une brasserie la prestation s'inscrira dans le recherché et une certaine qualité, notamment côté produits. Côté desserts, pour la tarte fine aux pommes, filet de caramel beurre salé, boule de glace vanille, et le choco-marron, crème Anglaise, une crème Anglaise pas si convaincante que cela (au point que l'on envisagera qu'elle ne fut pas maison), le chef Alain Beiro, ne créera pas la surprise celle que l'on attend tels des gamins prêts à capituler !
Notre dégustation de vins au verre : Pouilly Fumé AOC - Les Clairières, Sancerre AOC - Les Broux, et Brouilly AOC Château des Tours - Cru du Beaujolais.
Suggestions du jour de 12,50 à 18 €. Un instant chaud 6,50 €. Laissez-vous murmurer quelques entrées ... de 8 à 12 €. D'un murmure on en fait tout une salade ... de 13,50 à 14 €. Avez-vous déjà entendu parler de fooding et snacking ? De 11 à 15,50 €. Pasta et risotto … de 13 à 14 €. Entre terre & mer … de 14,50 à 22 €. A la cave d'Affinage … de 5 à 8 €. Les doux murmures … de 6 à 8,20 €.
Ouvert tous les jours de 8h30 à 2h. Service continu.

Le Murmure …
108, rue de la Convention
75 015 Paris
Tél. : 01 45 54 40 18
Note : 13/20


Augustin Bistrot - 75014 Paris


N'en rajoutez plus !

Une brasserie à la mode bistronomique conçue par Augustin Grisoni, un Corse pure souche (ex initiateur des deux Villas Corses, et repreneur du Café du Théâtre à Boulogne), tout à la fois lounge et cosy, avec sa cuisine vitrée son chef, Vincent Deyres, en activité (un ancien de chez Émile's à Calvi, F. Biralou au pays Basque, et Darroze), sa dominante or et bois brûlé, une ambiance (très) soignée, si ce n'est raffinée, outre une trancheuse Wismel sur pied, une collection de soupières et autres vaisselles immaculées sur étagères (discrètement) éclairées, des colonnes briquées ou brut de décoffrage, des coins et des recoins séparés, n'en rajoutez plus, nous on adorera !
Les six huîtres du Morbihan, des « Belles de l’Île aux Moines » n°2, toutes en fraîcheur, la terrine de faisan maison compote d'oignons rouges, guindillas, et le risotto à l'encre de seiche, calamars, poulpe et chorizo assimilés, il faudrait être de marbre pour résister ! 

L'onglet de bœuf de Salers, environ 350 gr, sa purée à l'huile d'olive, sa tombée de girolles, pleurotes et trompettes, provoquant et séduisant, le civet de sanglier en poêle cuivrée, ses pommes vapeur, une révélation de saveurs automnales, et le pavé d'agneau fermier du Pays d'OC, caviar d'aubergines, tomate rôtie, hyper rosé et suave en diable, nous laisseraient à penser que l'on pourrait bien succomber à autant de félicité. 
 Le riz au lait façon grand-mère, le baba d'Augustin au Rhum vieux, sa crème fouettée vanillée, le tiramisù clémentine et marron, et le cheesecake au citron Corse, révéleront des trésors de compétence et un bel avant goût du petit monde pâtissier d'Antoine Legay …
Notre dégustation de vin : Château Carbonnieux - Pessac-Léognan - 2012.
Les classiques du bistrot de 16 à 29 €. Plat du jour 19 €. Pour patienter et à partager de 13 à 21 €. Menu carte 39 € (entrée + plat + dessert). Entrées 13 €. Plats 24 €. Fromages & desserts 11 €.
Ouvert du lundi au samedi, de 8h à minuit. Service continu. Service voiturier.

Augustin Bistrot
79, rue Daguerre
75 014 Paris
Tél. : 01 43 21 92 29
Note : 14/20


mercredi 23 décembre 2015

Menu de Fêtes à La Famiglia



Coupe de Champagne -Fleur d'Hibiscus

***
Saumon Mariné aux saveurs d'agrumes
ou
L'exceptionnel Vitello Tonnato
ou
Foie Gras sur toast et marmelade au figues maisons

***

Noix de Saint-Jacques en ravioles parsemées de truffe noire
ou
Filet de bœuf rossini et truffe noire
ou
Dos de bar à la Livornese

***

Semifreddo Straciatella
ou
Bavarois de Gianduja
ou
Tartare fraîcheur de fruits exotiques

***

Café
Pannetone et Torroncino

75 € / Personne

Une sélection de vins vous sera proposé (Maru 2013 – 39€ / Nebbiolo 59 € / Nova 49 € / Ruinart 95 € …)

La Famiglia
2 rue Waldeck Rousseau
75 017 Paris

Réservation au 06 33 46 75 80

mardi 22 décembre 2015

Le Café Pouchkine célèbre Noël



Créé par Andrey Dellos, le Café Pouchkine est devenu la destination gourmande incontournable de la capitale russe. Dédié à la cuisine russe et française dans un décor d’exception, il est aujourd’hui reconnu dans le monde entier.

Cette année, Damien Piscioneri est parti à la découverte d’un lieu magique pour puiser son inspiration. Le chef a dessiné et sculpté la bûche de Noël dans un authentique atelier d’artiste au sein d’une datcha russe. Au milieu de la Volga et ses forêts, ce lieu hors du temps l’a transporté dans un univers féérique, mêlant accents slaves et magie de Noël. En exclusivité, le Café Pouchkine vous propose sa délicieuse bûche « Skoulptoura », inspirée de l’art moscovite.

Pour célébrer Noël, Damien Piscioneri, virtuose de la pâtisserie, s’est glissé dans la peau d’un créateur-sculpteur et a travaillé cette bûche dans l’esprit d’une œuvre d’art. Cette véritable sculpture réalisée en harmonie avec l’âme du Café Pouchkine, ne laisse transparaître que les traces du passage des outils de l’artiste pour un résultat subtil et raffiné.

Elle se voudra gourmande grâce à un mariage harmonieux entre différentes textures et parfums. Cette bûche est une peinture à croquer qui allie harmonieusement les saveurs de poire pochée, de caramel au beurre salé et de vanille.
La finesse et la rondeur du crémeux au caramel au beurre salé associé à la fraîcheur de la compotée de poire et aux notes épicées des fèves Tonka créent un délicat mélange de goûts et de textures.

Une bûche qui vous donnera une impression d’évasion en pleine Russie.

Bûche pour 8 personnes
Prix de vente : 96€ TTC

Grâce au Café Pouchkine, vos fêtes de Noël seront synonymes de plaisir, découverte et gourmandise.

Café Pouchkine
155, boulevard Saint Germain – 75006 Paris
64, boulevard Haussmann - 75009 Paris
2 rue des Francs Bourgeois - 75004 Paris


La Table du VII - 75 008 Paris



La messe sera dite !

Un peu à l'abri des regards, et du passage, coincée entre l'Olympia et l'hôtel Scribe, cette « voie » piétonne du nom d'un souverain Anglais amoureux de Paris où les enseignes « somnoleraient » gentiment, abriterait un petit hôtel**** tout de neuf vêtu, l'hôtel Indigo, qui, lui même, depuis Septembre 2014, révélerait les compétences d'un(e) chef de partie, Angélique Perrée, (ancienne de la brigade de Christophe Raoux, le chef exécutif de l'InterContinental, et du Café de la Paix) !  
Il nous faudra passer le hall et grimper au premier étage pour accéder à un espace en mode design. Une ambiance basée sur les photos de monuments historiques voisins, l'Opéra en l’occurrence, des scènes de théâtre en papier peint révélé, des tons gris acier, du pourpre, du rose ou du miel, le tout œuvre de l'architecte d'intérieur, Jean-Philippe Muel … Des lustres de Murano, des boules argentées et dorées de Tom Dixon, une cave translucide de crus sélectionnés, des miroirs baroques « collés » au plafond, la messe sera dite ! Le carpaccio de bœuf sur ardoise, tout en légèreté, et la demie-pomme au boudin noir, s'aventureront sur un terrain de simplicité. 
 L'onglet de bœuf, ses pommes grenailles, sa sauce Béarnaise maison, le dos de saumon rôti, ses légumes de saison, et le tartare de bœuf, un peu « réfrigéré » soit dit en passant, ses pommes grenailles, la prestation satisfera, certes, le plus grand nombre, mais, reconnaissons-le, s'inscrira, là, en une démarche somme toute assez accessible conçue pour des gens souvent pressés, employés du quartier, hommes d'affaires, commerçants, et clients de l'hôtel ! Côté desserts, le chef pâtissier comblera les passionnés avec un excellent millefeuille vanillé, une tartelette perlée à l'amande, et une sphère en pomme verte caramélisée, un peu trop minimaliste, cependant, pour déclencher une ivresse pâtissière !  
 Notre dégustation de vins et Champagne au verre : Champagne Drappier Rosé, et Pouilly Fuissé - cuvée La Croix - Domaine Robert-Denogent.
Menu du VII : 25 € (entrée + plat ou plat + dessert). 32 € (entrée + plat + dessert). A grignoter de 16 à 22 €. Entrées de 13 à 17 €. Plats de 16 à 25 €. Desserts de 7 à 9 €.  
Ouvert du lundi au vendredi, de 12h à 15h. Terrasse sur la rue piétonne

La Table du VII
2, rue Édouard VII
75 008 Paris

Note : 13/20

L'Oscar Café - 75 008 Paris


L'aube en France !

La nouveauté attirera la nouveauté, mais l'on s'étonnera que dans cette rue perpendiculaire aux Champs Élysées, quelque peu isolée (hormis trois hôtels, le Warwick, le California, et le Lancaster), à l'emplacement d'un Starbuck café, un restaurant lounge se soit posé ici avec une déco aussi raffinée ! 
Le ramage correspondra-t-il au plumage ? Les stores noirs rabaissés, et la terrasse aménagée, interpelleront au point que l'on aura de cesse de pénétrer l'espace. Les colonnes de travertin plaqué, les lustres et appliques baroques en tamisé, les banquettes et fauteuils de velours mauve façon Roméo (un décorateur du faubourg Saint-Antoine), les tables immaculées, nappées et les grands miroirs (presque) biseautés, n'auront de cesse de vous titiller la fibre esthétique ! Le crabe Royal d'Alaska sur lit de céleri en rémoulade affiné, le foie gras au torchon maison, en médaillon, datte, menthe et cannelle, et le tataki de thon saku, en dé, la prestation séduira ! 
Le rare black cod caramélisé, sa pomme de terre mousseline pure beurre, les (trois) crevettes de luxe Carabinero, fenouil effilé, épinards frais et pommes de terre confite façon grand financier, et le burger l'Oscar, Gouda au lait cru, truffe noire en version G.L (grand luxe), est- ce à dire avec fois gras, se situeront dans la fourchette haute des mets peaufinés. Beaux produits et exécution sans (trop de) reproches ! Le baba au Rhum raisin, marron glacé, pas franchement maison, le macaron aux fruits de saison, le coulant chocolat, fève Tonka, et les mochis glacés, thé vert, litchis, mangue, banals on ne peut mieux, l'instant dessert s'inscrira quelques peu dans la déception, nous qui croyons y trouver quelques révélations ! M'est à vis qu'il manquerait là un « pilote en pâtisserie » !
Notre dégustation de vin : Meursault AOC - Domaine Vincent Girardin - Les Tillets - 2011.
Formules déjeuner : « Plate Express » du jour 22 € (entrée + plat + dessert) servi simultanément. « Le tendance » 28 € (entrée + plat ou plat + dessert). « La gourmande » 36 € (entrée + plat + dessert). Carte : Entrées de 12 à 120 € (œuf bio, et sa boite de Caviar Impérial de Sologne 30 gr). Sandwiches de 18 à 21 €. Pâtes de 17 à 20 €. Poissons de 20 à 36 €. Viandes de 19 à 36 €. Fromages de 8 à 11 €. Desserts de 9 à 12 €.
Ouvert tous les jours, midi et soir. Terrasse - Hookah Lounge.

L'Oscar Café
Cuisine du monde
29, rue de Berry
75 008 Paris
Tél. : 01 53 76 22 22
Note : 13/20


dimanche 20 décembre 2015

Maxime G - 75 011 Paris


La finesse de l'un, à la richesse de l'autre !

Issu de par sa famille de la Bourgogne profonde, Maxime Gaudet, vingt quatre printemps, passionné d’œnologie et de chocolaterie, cherchait bien depuis quelque temps la possibilité d'associer les deux en un espace qui s'y vouerait totalement.
Depuis peu, c'est chose faite, et Maxime aura réussi (presque) l'impossible, allier la finesse de l'un à la richesse de l'autre !
Après avoir étudié la faisabilité de l'alliance, si ce n'est de la fusion, Maxime, appuyé par de grands professionnels, n'aura eu de cesse durant une année entière d'aboutir, et de vous faire partager son savoir-faire, et ses compétences.
Ainsi, au cœur du Boulevard Beaumarchais, désormais, au côté d'opticiens, de vendeurs de motos, ou de cafetiers, c'est un jeune entrepreneur passionné qui vous transmettra son goût pour le chocolat, le « vrai », fabriqué dans son laboratoire en Normandie, du chocolat indéniablement artisanal dont la spécialité, le chocolat praliné à l'ancienne, au pain d'épices, s'allierait idéalement, précisera Maxime, à …. du foie gras !
Du côté cave à vins, et à Champagne de Crémant, toutes les plus belles références sonneront à vos oreilles comme une douce mélodie, celle du bonheur !
Ainsi, Meursault, Chassagne Montrachet, Puligny Montrachet, Corton Charlemagne, Batard Montrachet, Vosne Romanée, Chambolle Musigny, Clos Vougeot, Echezeaux, Mazis et Latricières Chambertin, tous issus de la maison Chanzy, son associé, s'inscriront dans ces caves murales tempérées, toute de design affichées !
Et, ce ne sont pas ces monuments de Paris sculptés dans le chocolat en Tour Eiffel, Notre-Dame, opéra Garnier, Sacré Cœur, ou Arc de Triomphe, qui démentiront la véritable passion de ce jeune Normand pour ce « met » gourmand ou ces crus sélectionnés …
Ouvert le lundi de 14h à 20h. Et du mardi au samedi de 10h à 20h30.

Maxime G
Vins & Chocolats
56, Boulevard Beaumarchais
75 011 Paris
Tél. : 01 48 05 83 32

maxime.gaudet@maxime-g.com / Facebook Maxime G      

La Famiglia - 75 017 Paris


Come prima !

Vous voyez la porte Maillot, le Hyatt, et le Méridien, eh bien, presque à leurs pieds, il est une table Transalpine à l'ancienne, non pas vieillissante, mais volontairement « entretenue » dans l'esprit de l'époque, une affaire familiale crée en 1992 par Mickaela et Janni, un couple (modèle) qui, en 2008, finalement, se séparera ! 
Aujourd'hui, leurs enfants, Rita et Valentino, auront prolongé l'effet, et Mickaela œuvrera toujours en cuisine ! Côté déco, les lustres et appliques de Murano, les toiles (des parents de Rita), et les fauteuils style Louis XV, le rivaliseront à cette inimitable atmosphère que l'on aura pas une seconde le souhait de quitter ! 
Parmigiana di Melanzanes, des lasagnes d'aubergine gratinées au four, sauce tomate et mozza di Bufflonne, la mortadelle à la truffe noire, une révélation, la salade d'artichauts frais crus, émincés, sa boutargue effilée, Insalate di Carcifioni e Bottarga, et les petits farcis maisons, tout se révélera en une finesse et fraîcheur suffisamment bluffante pour être dévoilée. Quand je pense que certains hurluberlus, sur Tripadvisor, se permettraient des critiques partisanes, voire totalement délirantes, j'avoue y perdre mon latin ! Les pâtes conçues maison à la semoule de blé (donc plus légères), les tajarin d'Alba, truffe émincée, le risotto aux fruits de mer, et es tagliatelle langoustines, calamars, scampis, homard, et gambas, nous frapperont droit au cœur avec la véhémence d'une charge héroïque ! 
Côté dolci, le tiramisù au café, au carré, la tarte sablée aux pointes de crème citron, la panna cotta au coulis de fruits rouges, et le panettone maison, un peu trop sec à mon goût, associé au vin Lambrusco, clôtureront un bel instant pâtissier maison que Mickaela n'aura pas à renier ! Vive la famille !
Notre dégustation de vins : Cervaro Della Sala Antinori - 2010, et Lambrusco Otello - Vino Frizzante - 2015.
Carte : Antipasti de 19 à 24 €. Specialita e pasta fresca della casa de 28 à 32 €. Menu dégustation 49 €. Pasta e risotti de 19 à 35 €. Secondi di carne 25 €. Secondi di pesce de 34 à 39 €. Fromaggi 15 €. Dolci de 9 à 13 €.
Ouvert du lundi au vendredi, de 12h à 14h30 et de 19h à 23h30. Et les samedis et dimanches soir. Service voiturier.

Ristorante La Famiglia
2, rue Waldeck-Rousseau
75 017 Paris
T2l. : 01 45 74 20 28 / 06 33 46 75 80
Note : 14/20