vendredi 29 juillet 2016

Café du Théatre - 92 100 Boulogne-Billancourt



Un espace raffiné !

Le Café du Théâtre avait ses adeptes, et bien depuis le changement de direction, il aura des « adorateurs » !!! Paul, le nouveau boss après Augustin Grisoni, aura misé après son « Hortensia » de la Place Pereire sur ce « petit bijou » de déco tout dans les tons mauve, vieux rose, bois brûlé et doré déclinés en fauteuils de velours, luminaires plissés et papiers muraux « losangés », un espace raffiné où tout un petit monde évoluera avec légèreté ! 

De quoi ravir une clientèle essentiellement d'habitués où sortant du Théâtre d'à côté ! La tomate en quatre versions, Ananas, Noire de Crimée, Green Zébra et Cœur de Bœuf, et Burratina environ 125 gr, et le sashimi de thon rouge qui n'en sera pas un puisque cuit, mais plutôt Tataki d'ailleurs, combleront même les plus sourcilleux, produits et mise en scène au top ! Le thon rouge snacké, ses épinards frais, un peu trop appuyé côté cuisson, la sole Meunière avec le même défaut niveau cuisson, et la salade du Théâtre, thon snacké, tomates cerises, avocat, sucrine, nem de gambas, tout cela virevoltera devant nos yeux non sans un certain bonheur ! La tarte citron, Yuzu et framboises, pâte sablée façon palet Breton, et le cheesecake, coulis de fruits rouges, au tarif prohibitif (15 €), laisseront une belle sensation de satisfaction, tout en regrettant la tendance du chef à s'oublier côté cuisson !
Notre dégustation de vin au verre : Côte de Provence AOC – Côte Presqu’île – Château Minuty.
Suggestion du chef 24 €. Formule soir et week-end 24,90 € (entrée + plat ou plat + dessert) et 29,90 € (entrée + plat + dessert). Menu enfant 17 €. Carte : Entrées de 10 à 18 €. Salades de 17 à 20 €. Plats de 18 à 38 €. Desserts maison de 10 à 15 €.
Ouvert tous les jours, midi et soir. Brunch (samedi, dimanche et jours fériés). Belle terrasse ensoleillée face au Théâtre.

Café du Théâtre
62, ter avenue Jean-Baptiste Clément
92 100 Boulogne-Billancourt
Tél. : 01 85 15 25 53
Note : 13/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire