mardi 18 août 2015

Le Poulpe de Roche


Le Poulpe de Roche échoué sur nos rivages,
L’idée était de recréer les rivages de la méditerranée, l’assiette en chapelure colorée pour les plages de sable fin, des pommes de terre grenailles en croûte d’argile comestible pour les galets des plages Niçoises, de la mie de pain imbibée d’un jus à la rouille puis déshydratée pour les roches du Trayas, du salsifis traité d’une manière un  peu spéciale (secret de fabrication…) pour le bois flotté que l’on trouve en hiver sur les berges bercées par le ressac de la mer, de la rouille, de la laitue de mer, des feuilles au goût d’huitre, quelques coquillages, des tentacules de poulpe cuits 48h00 à basse température, du caviar d’huile d’olive pour le côté précieux, bref.... Vous les sentez les embruns qui vous fouettent le visage et ses odeurs iodées qui vous chatouilles les narines lors de votre promenade matinale en bord de mer ?

Aphrodite
10 boulevard Dubouchage
06 000 Nice
Tél. : +33 (0)4 93 85 63 53
www.restaurant-aphrodite.com /reception@restaurant-aphrodite.com



La Tomate Verte - 13 100 Aix-en-Provence


Rondement orchestré …

De l'une des meilleurs tables Aixoises que nous ayons eu à «visiter » il y a quelques années, celle de Marc Lopez n'aura pas franchement failli à ses engagement de l'époque ! 
Et si l'ambiance aux tons « Noire de Crimée », ou « Zébra », n'aura pas varié d'un iota, que les poutraisons blanchies, les appliques chromées, et le paravent en quatre volets, n'auront d'yeux que pour nous, force sera de relever que l'on s'y sentira bien ! Le canon de foie gras de canard, chutney oignons-pomme-orange, et son pain d'épices maison, la Tatin de tomates vertes, jeunes pousses de mesclun, son sorbet basilic, et le Ceviche de Saint-Jacques et saumon, espuma aux petits pois, gingembre, ne mériteront que des éloges en vertu de produits idéalement sélectionnés, concoctés avec l'amour du travail bien fait ! 
La pluma de cochon à la plancha, polenta croustillante, mousseline de carottes, réduction miel-soja, l'épaule d'agneau fondante, écrasé de pomme de terre Vitelotte aux herbes, jus de braisage, ses légumes du moment, et le pavé de filet d'Aubrac, beurre d'épices, ketchup de tomate verte et frites maison, s'inscriront dans la suprématie d'une cuisine rondement orchestrée et peaufinée. La traditionnelle tarte Tatin de pommes, sa chantilly à la cannelle, la tarte citron meringuée sur palet Breton, sorbet citron vert et le tiramisù, marqueront incontestablement le territoire d'un pâtissier somme toute (bien) doué !
Notre dégustation de vin : Domaine Bunan - Moulin des Costes - Bandol - rosé - 2014.
Formule du midi 19 €. Plats 14 €. Desserts 6 €. Menu Pitchoun 12 €.
Formules du soir 32 et 37 €.
Ouvert du mardi au samedi, midi et soir.

La Tomate Verte
15, rue des Tanneurs
13 100 Aix-en-Provence
Tél. : 04 42 60 04 58
Note : 14/20


Le Bouddoir - 13 100 Aix-en-Provence


Détermination et non approximation !

Question « fraîcheur », les fans de terrasse avec nuage de vapeur se verront comblés ! Un brumisateur encastré dans le store, c'est -10° C assuré, précisera le serveur ! Nous, un peu contrariant par nature, on préférera la salle avec clim pour être sûr de ne pas transpirer ! 
La pierre sèche, les banquettes et fauteuils de velours gris souris, les toiles signées (David Degueurse), et toute la présence de Richard et Aurélie, respectivement, père et fille, pour camper une ambiance (très) personnalisée, voilà le lieu dévoilé sous ses meilleurs auspices. Le duo de tartares du jour, thon et gingembre, tomate, avocat, ciboulette, et le tartare de saumon frais, verrine de concombre, tomates cerises au pistou, esthétiquement et gustativement idoines, se caleront dans la détermination et non l'approximation. Le carpaccio de bœuf frais, copeaux de Parmesan, pistou, lit de roquette, et frites maison, ne décevra pas même les sourcilleux et les grincheux ! Le tartare de bœuf, environ 180 gr, préparé, ses frites fraîches, et la salade Caesar, aiguillette de poulet panée, sauce Caesar, œuf dur, copeaux de Parmesan, croûtons, salade Romaine, camperont l'esprit maison avec des produits frais sélectionnés du bout des doigts par un chef, semble-t-il, attentif à satisfaire des convives très souvent malmenés par des confrères Aixois (notamment sur le Cours Mirabeau) pas spécialement bien intentionnés ! Côté douceurs, la tarte citron revisitée, en verrine, meringue à l'Italienne, le sorbet au citron, et « le » colonel, sorbet citron et Vodka, mériteront notre appréciation sans que l'on puisse parler de réelle séduction !
Notre dégustation de vin : Domaine du Paternel - Cassis - Rosé - 2014.
Suggestions du jour (le midi uniquement) : Plat : 12,50 €. Plat diététique 12,50 €. Salade 12,50 €. Formule 15 €. Menu enfant 11 €. Menus (midi et soir) 22 et 29 €. Salades de 13 à 16 €. Viandes de 15 à 19 €. Poissons de 15 à 21 €. Pâtes et risottos de 15 à 17 €. Desserts de 6 à 9 €.
Ouvert tous les jours.

Le Bouddoir
28, place des Tanneurs
13 100 Aix-en-Provence
Tél. : 04 42 61 35 19
Note : 12,5/20


samedi 15 août 2015

Le Môme - 13 100 Aix-en-Provence


Le môme était né !

Voilà pas même un mois qu'Alexandre se sera « déraciné » de sa Corse natale (plutôt côté Bonifacio) pour venir « accoucher » d'un petit bistrot à la mode insulaire sur l'une des places Aixoise les plus authentiques qui soit ! 
Sa femme, Esther, ayant mené à bien ses neuf mois de gestation, le nom du resto était tout trouvé ! Le Môme était né ! Et même si 38°C à l'ombre ne nous impressionneront nullement, la (très) légère brise (mais vraiment légère) sera la bienvenue ! Alexandre posera son ardoise et de nous en vanter les mérites en toute humilité. La Burratina et duo de tomates rouge et verte, mesclun, crème citron-basilic, « lichettes » de jambon Corse, et le tartare de saumon, avocat, mangue, offriront des atouts incontestables, notamment, dans la sélection des produits. 
La Burrata, environ 250 gr, son jambon Corse, et son duo de tomates, en fait la version maximalisée, et le burger à la mode Corse, Tomme Corse, confiture de figues maison, viande hachée, Porchetta, oignons confits à la grenadine, œuf au plat, et tomate, pain aux herbes de Provence, hisseront ce « môme » dans la catégorie des gosses bien élevés ! Le cheesecake vanille (le meilleur d'Aix), son vrai coulis d'abricot, le vacherin aux fraises, meringue fraîche maison, et le crumble d'été, abricot, basilic et fraise, comment ne pas tarir d'éloges à leur sujet ? Et dire que tout ça sera concocté maison avec seulement trois personnes en cuisine dirigée par Elsa, la chef !
Notre dégustation de vin au verre : Muscat pétillant rosé.
A partager ou pas … (parfait pour l'apéro) : Planche de charcuterie 13,50 €. Assiette de fromages et confiture figues maison de 11 à 15,50 €. Planche mixte de 16,50 à 23,50 €. Sélection de l'épicerie de 9 à 12 €. Ardoise : Entrées de 9 à 11 €. Salades de 12,90 à 13,90 €. Plats de 11,50 à 16 €. Desserts de 5 à 6 €.
Ouvert du lundi au samedi, midi et soir.

Le Môme …
5, place Ramus
13 100 Aix-en-Provence
Tél. : 04 42 22 16 39

Note : 13,5/20   

vendredi 14 août 2015

Le Millefeuille - 13 100 Aix-en-Provence


La femme du boulanger ...

La « vraie cuisine de marché » c'est, depuis huit années, toute l'histoire de Nicolas Monribot, un ex chef pâtissier ayant fait ses « classes » (et son parcours initiatique) chez Taillevent à Paris qui, depuis son Miramas natal, se sera posé ici derrière le palais de justice, dans ce petit passage Rifle-Rafle, à l'abri des regards indiscret, ou même inquisiteurs. 
En résumé, on ne viendra pas ici pour se montrer, mais pour se régaler ! Point de salut, donc, pour les « accros » de Saint-Topez ! L'assiette Italienne, melon (en billes) et jambon de Pays, tomates et mozza, pesto, toute en fraîcheur, le tartare de thon Albacore, mariné au citron basilic, avocat en guacamole et chèvre frais, et le crumble à la tomate confite au basilic, quenelle de tapenade et salade au balsamique, friseront la perfection d'une cuisine simple mais fort judicieusement appréhendée, et de surcroît avec de l'idée ! La pièce de bœuf d'Aloyau poêlée, jus de braisage, tomates et basilic, polenta croustillante et légumes du moment au sautoir, le filet de saumon d’Écosse en papillote, son risotto Carnaroli crémeux, concassé de tomate, olives Tagache, ratatouille confite, et le mignon de cochon du Champsaur à la plancha, légumes du moment, et fettucini (maison) à la crème de Parmesan engageront à une séduction sans condition ! 
Bravo Nicolas ! Côté gourmandises, le millefeuille minute à la vanille Bourbon ou à la noisette, les deux n'étant pas, je puis vous assurer, incompatibles (le tout étant d'avoir les capacités d’assimilation), l'île flottante version gourmande, crème Anglaise, dacquoise, mousse chocolat, feuillantine, enjôleuse et cajoleuse, et la cassolette de fraises de pays marinées, financier amandes, parfait glacé aux fraises, tout en justesse et saveurs, voilà un aspect gourmandise (extrêmement) peaufiné et propre à enchanter n'importe quel convive, même parmi les plus mal embouchés !
Notre dégustation de vin : Pomponette - Domaine de Sulauze - Karine et Guillaume Lefèvre - AOP Côteaux d'Aix-en-Provence - vin rosé en biodynamie - 2014.
Formules 28 € (le midi) et 39 € (le soir). Menus 32 € (le midi) et 45 € (le soir).
Ouvert le mardi midi, et du mercredi au samedi, de 12h à 14h et de 20h à 21h30. Terrasse ombragée.

Le Millefeuille
8, rue Rifle-Rafle
13 100 Aix-en-Provence
Tél. : 04 42 96 55 17
Note 14/20


Aix-en-Provence


jeudi 13 août 2015

Marco Polo - 75 006 Paris






Un lieu riche en révélation !

Que n'avez-vous encore été chez Renato, au cœur du quartier Odéon, pour vous régaler de l'une de ses multiples spécialités ? 
Dans un décor quasi « théâtral », tentures de velours imprimé, boiseries à l'ancienne, lustres de fer forgé, fauteuils et banquettes en mauve assuré, terrasse en avancée, et service feutré pour les fans de discrétion, le compte y sera ! Aujourd'hui, la température extérieure se sera raisonnablement fixée sur 22°C, et l'on sentira bien que les clients apprécieront cet « îlot de fraîcheur ». Renato, et sa directrice, Patricia, ne ménageront pas leur peine, et de savoir que Renato « présent » de partout, surtout à l'arrivée des produits livrés frais chaque matin, tout comme en cuisine au moment du coup de feu (le chef ne pourra donc la lui faire, et ne le cherchera même pas !), on ne pourra envisager meilleure prestation. 
D'autant que la clientèle à 95% habituée (présentes 5 jours/7, précisera Renato) ne pardonnerait pas le moindre écart ! Carciofi alla Romana, des cœurs d'artichauts à l'huile d'olive, feuilles de grana, Procuitto e mozzarella, un jambon de Parme et sa mozza di Bufflonne, et l'antipasto all'ortolana, feront montre d'une (très) belle persévérance dans la qualité des produits. Les scalopine Marco Polo, des escalopes de veau aux aubergines, leur mozza gratinée, voluptueuse on ne peut mieux, la grigliata di calameri e gamberi, un mixe de calamars et gambas grillés, tout en naturel, simplement grillés, et le spigola intera un filetti, un bar entier en filet légèrement saisi, ses épinards en branche, il n'en faudra pas beaucoup plus pour savourer un instant de bonheur. Le tiramisù della casa, donc maison, au carré, pluie de cacao, la panna cotta ai frutti di Bosco, onctueusement et généreusement appréhendés et la torta di mele con gelati alla cappuccino, une tarte aux pommes, crème légère, sa boule de glace cappuccino, tout cela confirmera l'esprit de séduction d'un lieu riche en révélations …
Notre dégustation de Prosecco Zardete AOC.
Formula rapida (uniquement le midi) 20,50 € hors boissons. Formule Marco Polo 36 € hors boisson.
Suggestions du jour de 10 à 24,50 €. Antipasti de 9,50 à 23,50 €. Primi Piatti de 16 à 19,50 €. Specialità della casa 22,50 €. Carni de20,50 à 24,50 €. Pesci de 26,50 à 29,50 €. Formaggi de 9 à 10,50 €. Dolci de 9 à 12,50 €.
Ouvert tous les jours, midi et soir. Très belle terrasse.

Marco Polo
1, rue Saint-Sulpice
75 006 Paris
Tél. : 01 43 26 79 63
Note : 14/20




Au Petit Riche - 75 009 Paris


Pour le souvenir …

C'est vraiment le lieu, par excellence, où l'on se sent bien ! Il n'est que de ressentir ce frisson de « bien-être » qui vous parcourt des pieds à la racine des cheveux pour s'en convaincre ! 
L'inimitable sera de la partie et l'on ne pourra se passer de cette ambiance par salon interposés. Le style « wagon-lit et restaurant », portraits de gloires plus ou moins passées, et déco surannée, nous convaincra qu'ici on ne saurait se contenter du XXIème siècle ! La terrine de merlu et saumon aux piquillos, sauce cocktail, le foie gras de canard maison, chutney figue-oignons et cannelle, et les couteaux à la plancha en persillade en robe d'humilité, ne sauraient déplaire aux amateurs, tant le chef, Pascal Lognon Duval, aura su se familiariser avec des produits bien acquis. 
L'entrecôte de Salers, 300 gr (et non 400 gr annoncés), ses frites maison, jus de bœuf à l'estragon, le merlan Colbert, sauce tartare, frites maison, frit jusqu'aux yeux, et le thon mi-cuit (pas si mi cuit que ça, d'ailleurs), façon Rossini, sa tranche de foie gras poêlée, « idoinement » saisi (une vraie merveille qui finira par occulter le thon), ses épinards frais, combleront tous nos souhaits. 
Le tiramisù aux abricots, la crème brûlée à la vanille Bourbon, le baba au Rhum façon Savarin, rhum à volonté, et la tartelette framboises crème pistache, la plus aboutie et révélée, il ne nous en faudra pas plus pour succomber sur un petit air de Bourvil pour … le souvenir.
Notre dégustation de vin : Pouilly Fumé - Domaine Bouchot Kerbiquet Pascal - 2013.
Suggestions du jour de 8,50 à 26 €. Formule déjeuner 26 €. Menu Au Petit Riche 31 €. Menu Rossini 37 €. Menu enfant (12 ans) 13 €. Carte : Entrées de 8,50 à 23 €. Poissons de 19 à 45 €. Viandes de 19 à 34 €. Légumes de 6 à 13 €. Fromages 11 €. Gourmandises de 8 à 9 €.
Ouvert tous les jours midi et soir. (Août de 12h à 14h et de 19h à 22h30, fermé les samedis et les dimanches jusqu'au 23 Août)

Au Petit Riche
25, rue Le Peletier
75 009 Paris
Tél. : 01 47 70 68 68

Note : 13,5/20

Les As Os - 75 015 Paris


Élégamment appréhendé !

Depuis huit mois qu'il a repris ce petit bistrot de quartier, Pierre Avice, notre hôte, n'aura apporté que quelques touches de personnalisation ! 
Le mauve, le noir satiné, la brique, et le bois naturel, s'imposeront ici en une judicieuse « mise en scène » qui nous séduira d'entrée de jeu ! Cave murale, bar à champagne, luminaires baroques, chaises et guéridons déclinés de bas en haut, et pierres de taille, tout cela s'inscrira dans la séduction. Son tartare de saumon au couteau à l'aneth, et son canon de foie gras maison dénoteront une certaine perspicacité et un savoir-faire fort honorable. Le tartare de bœuf au couteau, huile d'olive, sans fioriture aucune, ses frites maison, le pavé de Rumsteack, pommes de terre écrasée, et le cheeseburger au Reblochon, ses frites maison, nous dévoileront des produits choisis élégamment appréhendés. L'aspect dessert, moelleux au chocolat, baba au Rhum, et cheesecake (d'origine Grecque, ne l'oublions pas, mais récupéré par les USA), chantilly à la mure, ne sera pas de reste, et l'on se prendra à espérer que les proportions soit optimisées, histoire de ne pas nous démoraliser !
Notre dégustation de vins au verre : Quincy 2014, et Petit Chablis 2013.
Formule du midi 13,90 et 16,90 €. Ardoises : Entrées de 7 à 12 €. Plats de 14 à 18 €. Desserts de 7 à 15 € (café, thé ou champagne gourmand).
Ouvert du lundi au vendredi, midi et soir.

Les As Os
Bistrot Parisien
43, rue Desnouettes
75 015 Paris
Tél. : 01 45 32 76 41


Note : 12,5/20

samedi 8 août 2015

Jadis - 75 015 Paris


Je préfère le vin d'ici à l'eau de là !

Il y a « disciple », et « disciple » ! Dans le cas qui nous préoccuperait aujourd'hui, ce n'est pas une forfaiture que de le préciser tant il est vrai que Michel Bras, Pierre Gagnaire (à l'ouverture du Gaya), et Frédéric Anton, auraient été ses « inspirateurs ». Mais de qui serais-je sensé vous parler ? 
De Guillaume Delage, bien sûr ! Un chef comme on en fait plus beaucoup qui, depuis six ans passés, se serait pris d'affinité pour ce bistrot (d'angle) à l'effigie du temps passé … Le beagle de la maison, sur le pas de la porte, (bien vivant, quant à lui), des tons gris déclinés, du bordeau, des chaises bistrot, une table d'hôte, et de multiples coins et coins pour plus d'intimité, ce sera la félicité d'un moment à déguster parcimonieusement ! L'assiette de jambon cul noir de Saint Yrieix la Perche, son carré de beurre, le tartare de bœuf et hareng, Vichyssoise et courgette crue, et la croquette de riz parfumé au crabe et pâte de crevette, suc de langoustine, salade Thaï croquante, feront montre d'une belle inventivité et d'une efficacité sans borne ! Son gâteau de foie blond, langoustines grillées, bisque de crustacé et légumes de saison, méritera à lui seul tous les éloges ! 
Petit bémol, toutefois, pour son filet de lieu jaune cuit à la vapeur, carottes au miso, pas assez saisi et un poil raffermi. Son demi magret de canard rôti, purée de pommes de terre ratte, son jus corsé, a contrario, passera haut la main l'épreuve de l'appréciation. 
Les lichettes de Comté de la Ferme du Hameau (juste à côté), magret de canard fumé, moutarde de Crémone et pain dentelle très honorablement sélectionné, le baba au Rhum, citron et café, crème glacée au café d'une jolie finesse et souplesse en bouche, la panna cotta à la fève Tonka, rhubarbe pochée et sorbet fraise, rondement et onctueusement menée, et le mystère du Jadis, son coulant de chocolat froid, façon bâtonnet, ses noisettes pilées, œuvre du chef pâtissier Japonais Dou, concluront très positivement une « expérience » passablement appréciable et appréciée …
Notre dégustation de vins au verre : Chinon Domaine de la Noblaie - 2013, Bourgogne Aligoté - Domaine de la Sarazinière - 2013, et Jurançon sec « chant des vignes » - Domaine Cauhapé - 2014.
Suggestions du chef de 6 à 23 €. Carte : Tapas de 4 à 10 €. Entrées de 8 à 16 €. Plats de 17 à 35 €. Desserts, fromages de 6 à 14 €.
Ouvert en Août uniquement le soir. Fermé 2nd quinzaine de Septembre.
Ouvert du lundi au vendredi, midi et soir.

Restaurant Jadis
208, rue de la Croix-Nivers
75 015 Paris
Tél . : 01 45 57 73 20
Note : 13,5/20


Le Murmure - 75 015 Paris


Tout en douceur …

Les années 30 se seraient, semble-t-il, inscrites, ici, depuis la création du lieu il y a une dizaine d'années ! (Presque) pas un mur, une cloison ou un fauteuil qui n'y fasse référence ! 
Même les meubles, desserte « à damier », guéridons aux pieds ciselés, coin bibliothèque, et appliques plissées, restitueront en tons noisette, tête de nègre ou doré, cette atmosphère à la fois cosy et finalement très actuelle. Le duo de tartare en verrine apporté par Ludovic Pinaud, le maître des lieux, très soucieux de sa disponibilité, concocté par un chef en bandana affiché, Alain Beirao, attentif et discipliné, le thon en aller-retour, graines de sésame, tagliatelles de légumes de saison, d'une belle justesse dans la cuisson, le tartare de bœuf à l'Italienne, pesto maison au basilic, quenelle de tapenade et tagliatelles de légumes, honorablement appréhendé et la Caesar Deluxe, romaine, Parmesan, poulet pané, croûtons, fromages aux fines herbes, avocat et champignons, un modèle des plus respectable et respecté, dénoteront une jolie perspicacité et un certain sens de l'esthétisme ! Des produits frais et une certaine inventivité ne pourront que séduire une clientèle d'habitués et même, comme nous, simplement de passage … La panna cotta au coulis de Carambar, toute en rondeur et onctuosité, et le lemon cheesecake au citron vert, le tout fait maison, ne nous laisseront que de très agréables sensations. En tout cas suffisamment pour en requérir un second spécimen (uniquement de la panna cotta, je vous rassure !).
Notre dégustation de vin au verre : Côtes de Provence AOC Commanderie de Peyrassol.
Suggestions du jour de 7,50 à 13,50 €. Carte : Laissez-vous murmurer quelques entrées … de 6,50 à 9 €. D'un murmure on en fait tout une salade … de 13,50 à 14 €. Avez-vous déjà entendu parler de fooding et de snaking ? … de 11 à 16 €. Pasta et risotto de 12,50 à 14 €. Entre terre et mer … de 14 à 22 €. A la cave d'affinage de 5 à 8 €. Les doux murmures de 3 à 8,20 €.
Ouvert tous les jours, midi et soir.

Restaurant Le Murmure …
108, rue de la Convention
75 015 Paris
Tél. : 01 45 54 40 18
Note : 13/20


Il Sorrentino - 75 007 Paris


Ici, on « respire » la cuisine du chef !

Si vous voulez vous transporter chez nos voisins Transalpins, et profiter de l'atmosphère inimitable de Sorrentino, c'est Raffaele et Carla qu'il vous faudra visiter dans le VIIème arrondissement, à deux pas de l'avenue Rapp et de l'école Militaire.
Ici, on « respirera » un peu l'air de ce petit bout de paradis de la côte Amalfitaine pour lequel nos hôtes ne tariront pas d'éloges. A les entendre, il serait impossible de ne pas y retourner, eux qui s’apprêteraient, soit dit en passant, à s'y rendre, comme chaque année, durant trois semaines au mois d'Août ! Avec une « vue » en noir et blanc sur l'objet de tous leurs « fantasmes », des pierres apparentes reconstituées, des tentures de velours « tête de nègre », l'espace aura fière allure ! Raffaele nous entraînera dans son petit monde culinaire avec la maestria qui sied aux meilleurs ! Une gastronomie Napolitaine essentiellement revisitée par le chef et des produits judicieusement sélectionnés, et appréhendés pour votre plus grande satisfaction. La Burrata Pugliese, environ 200 gr, crémeuse à souhait, ses tomates cerises, un vrai bonheur, et le vitello tonnato en émincé, hyper rosé, sa sauce au thon, mayonnaise, huile d'olive et câpres, nous ne percevrons, là, aucune imperfection ! Rien que de l'inspiration à l'état pur ! 
Le bar entier en croûte de sel, ses épinards frais, ronronnant de finesse, le filet de bœuf en « croûte » d'olives noires (un peu trop saisi à mon goût), ses légumes grillés en robe de simplicité, et les calamars al pane, saporito, ses légumes grillés, il ne nous en faudra pas beaucoup plus pour succomber aux charmes d'une cuisine aussi rondement menée ! 
Avec la gentillesse de Carla, son épouse, le chef posséderait-il tous les atouts d'un chef de haut vol. Côté dolci, le (vrai) zabaglione tiède au Marsala et framboises, onctueux en diable, le testa di Cioccolato, une glace aux deux crèmes, sa meringue au chocolat sur lit de crème au poivre de Sichuan, le semifreddo nocciola crème caffe, une crème glacée aux noisettes sur crème de café, et la panna cotta ai vari profumi, une crème à la vanille que nous connaissons (presque) tous, force sera de constater que les moyens développés se révéleront sous leurs meilleurs
auspices …
Suggestions du chef de 19,50 à 31 €. Menu dégustation (selon l'arrivage du marché et la fantaisie de Raffaele) 47,50 €. Carte : Antipasti de 7 à 24 €. Pirmi Piatti de 13,50 à 26,50 €. Pesce de 20,50 à 29,50 €. Carni de 21,50 à 29,50 €. Specialità della casa de 27 à 29,50 €. Pizza de 13,50 à 18,50 €. Dolci de 7,50 à 11,50 €.
Ouvert du lundi au samedi, de 12h à 14h30 et de 19h à 23h.

Il Sorrentino
4, rue de Monttessuy
75 007 Paris
Tél. : 01 45 55 12 50
Note : 13,5/20